Egypte

EGYPTE

Nom officiel : Jumuriyat Misr al-Arabiya (République arabe d'Égypte)
Superficie : 997 739 km2
Population : 80 millions d'habitants en 2011.
Capitale et villes principales : Le Caire, Alexandrie (El-Iskandariyah), Gizeh, Port-Saïd, Embabeh.
Langue : arabe
Religions : musulmans (92%), chrétiens coptes (8%)
Monnaie : livre égyptienne

RÉGIME POLITIQUE

Quatre cent quarante-huit députés sont élus pour cinq ans au Majlis Ash-Cha'ab, l'Assemblée populaire, dix autres sont nommés par le président, qui est élu par l'Assemblée et confirmé par référendum tous les six ans. Le président nomme le vice-président, le Premier ministre et les membres du gouvernement.

GÉOGRAPHIE

L'Égypte est désertique à 90%. Le désert occidental, de la Libye au Soudan, est bas. Le désert oriental est traversé par des oueds. Au sud-est, il s'achève aux pieds des montagnes bordant la mer Rouge. La grande majorité de la population est concentrée dans la vallée et le delta du Nil. Elle y pratique une agriculture intensive sur les terres irriguées par les crues annuelles du Nil. À l'est du canal de Suez, la péninsule du Sinaï culmine à 2 642 m, au mont Catherine (Djebel Katrina).
Fleuve principal : Nil (6 648 km).

Climat : hivers doux et étés chauds et arides. Alexandrie a les précipitations les plus élevées, avec 200 mm, tandis que la région voisine de la mer Rouge ne connaît pratiquement pas de pluies.

ÉCONOMIE

Un tiers de la population active pratique l'agriculture, produisant du maïs, du blé, du riz et des légumes pour le marché intérieur, ainsi que du coton et des dattes destinés à l'exportation. Les ressources pétrolières, les droits de péage du canal de Suez sont les principales sources d'entrée de devises. L'économie est tenue à bout de bras par la demande d'un important secteur public et les subventions aux produits alimentaires.

HISTOIRE

Gouvernée de 3100 à 332, avant notre ère par les dynasties pharaoniques, l'Egypte fait ensuite partie du royaume ptoléméen, puis des Empires romain et byzantin. Après l'invasion arabe (639-642), le pays s'islamise et devient une province du califat abbasside. Les Fâtimides fondent un califat rival au Caire (973-1171). Les mamelouks, d'anciens esclaves turcs, fondent un sultanat indépendant en 1250. En 1517, l'Égypte devient une dépendance de l'Empire ottoman.

Après l'expédition d'Égypte (1798-1801), le vice-roi Mehmet Ali (1769-1849) fonde une dynastie qui durera jusqu'en 1953. Ses succes- seurs réussissent des conquêtes territoriales, encouragent la construction du canal de Suez, mais conduisent le pays à la faillite. Le Royaume-Uni, son principal créditeur, occupe l'Égypte en 1882 et établit un protectorat de 1914 à 1922. Le régime corrompu du roi Farouk est renversé par un coup d'État militaire qui proclame la République en 1953. Gamal Abdel Nasser, officier nationaliste radical, devient président en 1954. Il nationalise le canal de Suez et fait du pays le leader du nationalisme arabe.

Défait militairement par Israël, il meurt en 1970. Son successeur, Anouar al-Sadate, conclut un traité de paix avec Israël en 1979. Il est alors mis au ban du monde arabe et assassiné en 1981. Son successeur, Hosni Moubarak, réélu en 1987, renouvelle pour trois ans l'état d'urgence en 1988. Menacé en permanence par des révoltes populaires ou des complots islamistes, le régime. islamise la législation et l'enseignement et se range résolument dans le camp de la coalition anti-irakienne lors de la guerre du Golfe. Son poids dans le monde arabe provient non seulement de ses puissants alliés, mais aussi d'une réalité démographique: la moitié des Arabes sont des Égyptiens.

PATRIMOINE

Abou Mena
Le Caire historique
Memphis et sa nécropole & les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour
Monuments de Nubie d'Abou Simbel à Philae
Thèbes antique et sa nécropole
Zone Sainte-Catherine
Wadi Al-Hitan (La vallée des Baleines)