OCEANIE


L'Océanie, une des cinq parties du monde, a été constituée par les géographes de façon factice par le groupement de l'ensemble des terres insulaires, très différentes, dispersées dans l'océan Pacifique, à l'est et au sud-est du continent asiatique. Cet océan constituant le lien entre toutes ces îles, si dissemblables à tous égards, on a donné à cet ensemble le nom d'Océanie.
Ainsi définie, l'Océanie englobe toutes les terres comprises entre la frange insulaire qui borde l'Asie à l'Est et les rivages occidentaux du Nouveau Monde, comme aussi celles qui sont situées au sud et au sud-est, Australie incluse.
L'Océanie se divise en plusieurs groupes de terres. Les grandes îles : l'Australie, véritable continent, la Nouvelle-Zélande et la Tasmanie, auxquelles on joint généralement la Nouvelle-Guinée,  forment l'Australasie. Les petites îles du Pacifique forment trois groupes : Mélanésie, Micronésie et Polynésie. L'Océanie couvre environ 9 millions de km².

Toutes les terres qui la composent, abstraction faite de l'Australie qui constitue vraiment un monde à part, forment de grandes rangées parallèles alignées du nord-ouest au sud-est. Elles sont relativement petites (la Nouvelle-Zélande exceptée) et dispersées dans la Polynésie, voire même minuscules dans la partie de la Polynésie dite Micronésie (Mariannes, Carolines, Marshall, etc.), et aussi dans la Mélanésie (Nouvelle-Guinée, Nouvelles-Hébrides, Nouvelle-Calédonie). Les petites îles ne sont guère que des atolls madréporiques entourés de brisants ; quant aux grandes terres, elles sont d'ordinaire volcaniques (Nouvelle-Guinée, Nouvelles-Hébrides en Mélanésie, Nouvelle-Zélande, îles Hawaii en Polynésie), et contribuent pour la plupart à jalonner la partie sud-occidentale du cercle de feu du Pacifique. Elles sont placées sous l'influence de la mousson et jouissent, entre les tropiques, d'un climat chaud, pluvieux, mais tempéré par le voisinage de la mer, et souvent sain. Les côtes sont dangereuses à cause de nombreux récifs qui forment parfois de longues barrières, en particulier dans la mer de Corail (Cf. la Grande-Barrière australienne).
On ne trouve pas, d'ordinaire, en Océanie, les mêmes animaux que dans les autres parties du monde ; mais les deux ordres des marsupiaux et des monotrèmes y ont leur habitat ; les plantes des îles océaniennes diffèrent également de presque toutes celles des autres contrées.